Camille Bes

Le superflu, chose trés nécessaire
7 peintures sur soie (55 x 55 cm), cintres, étiquettes, texte, miroir (60 x 70 cm), 2017

Le superflu, chose très nécessaire, est un vers tiré du poème de Voltaire Le mondain (ou L’Apologie du luxe) écrit en 1736.